Interlude

Marine Hugonnier

Vernissage le 28 avril 2001
Du 29 avril au 24 juin 2001

Tout le monde en conviendra, vingt-quatre images secondes ne font pas une seconde de réalité - et il ne s’agit pas ici d’une question de nombre. Pourtant, tous les soirs aux infos, c’est à travers ces images en mouvement que nous prenons connaissance de notre quotidien. Et si nous posons toujours une distinction entre fiction et réalité, la limite entre film et réalité semble néanmoins bien minime. Marine Hugonnier inscrit son travail sur cette étroite frontière. Appliquant les critères cinématographiques à notre réalité, elle distord notre perception pour rendre compte de la multiplicité du réel.

Interlude : n. m. 1. Petit intermède dans un programme dramatique cinématographique.

(Mil. XXe) Court sujet destiné à faire patienter les téléspectateurs, en attendant une émission. (Le Petit Robert).

Un néon clignotant au-dessus d’une table blanche épurée, la fraîcheur d’un bouquet de fleurs qui se meure trop lentement, la fragrance sulfureuse d’une bougie, ces éléments d’une vanité sont disposés pour rappeler le passage du maintenant. Temps ralenti, mais temps qui s’écoule.

Marine Hugonnier, Table, 2000

+ texte

photos: