Uomo

Natacha Lesueur

Vernissage le 13 mars 2004
Du 14 mars au 25 avril 2004

Une moitié de sa production photographique est consacrée à la confrontation du corps avec la nourriture (des aspics en guise de bonnets de bain, une peau de saumon comme résille de chignon, des jambes gainées de crépine de porc, des bouches dont les dents sont des graines de toutes sortes etc.) L’artiste a en outre imaginé des séries où des corps de femmes sont marqués d'empreintes de toutes sortes, où des ongles sont sculptés…. Elle se sert du corps comme une surface d'inscription, un support plus ou moins régulier destiné à recevoir des préparations culinaires ou des empreintes. Objet de convoitise, le corps est parcellisé, il ne fait qu'un, il est tous les corps.

Au Can, dans l’exposition intitulée "Uomo", l’artiste présente des oeuvres de 2003 et 2004, dont une grande partie a été réalisée à Rome pendant son séjour à la Villa Médicis. Ces oeuvres sont novatrices tant dans du point de vue du sujet – presque exclusivement des hommes – et de la technique – tirages de formats magistraux sur toile, caissons lumineux... – que de la scénographie.

Les portraits d'hommes aux lunettes se présentent comme des étendards, des bannières politiques. Ce sont clairement des images de pouvoir. Conquérants, ces visages nous regardent sans que l'on puisse voir les regards. Ils dégagent une certaine fascination. La tête, coupée du corps, fait office de présentoir pour un accessoire – des lunettes – lequel accessoire devient essentiel. Les lunettes sont recouvertes d’écriture en crème de pâtisserie : des écritures qui ne racontent rien, des frises ornementales qui se délient en arabesques. De la broderie. Dans d'autres images des messagers casqués au torse nu, des ongles sculptés en forme de sapin de Noël, des torses marqués de tanin.

Le soir du vernissage, "un arrangement culinaire" ou sculpture comestible, sera offert au public.

+ texte

photos: