Anne-Lise Coste

Vernissage 3 juin 2006

Exposition du 4 juin au 30 juillet 2006

Anne-Lise Coste (1973, née à côté de Marseille, vit et travaille à Zurich) est depuis plusieurs années très présente sur la scène artistique suisse. Annelise Coste présentera au CAN une série importante de dessins inédits et des petites sculptures. Ses dessins ont souvent un caractère appellatif, littéraire, voire provocateur. Souvent appelée comme « enfant terrible », elle crée un nouveau genre de post-propagande et s’attaque aux crises du monde actuel qui occupent l’opinion publique. Si ces dessins sont parfois libres de texte et motifs, il est évident que cette abstraction correspond à une volonté de liberté, qui s’éloigne d’une vision politique de la vie, sans pour autant abandonner une envie d’utopie. Anne-Lise Coste ne prend pas la feuille de dessin comme un format fermé. Son travail est nomade, sans protocole fixe et contrainte de composition.

Tout comme ses dessins, les sculptures de petites tailles sont des constructions visuelles, où se mélangent des principes d’architecture, des logiques simples de construction et un regard subjectif sur la forme, l’émotion et des impressions d’architecture. La rapidité technique du dessin et des maquettes concurrence notre propre rapidité de perception qui suit le rythme du fil de notre pensée, mais qui est sans cesse rompu par l’inattendu.

Dans une micropolitique de l’œuvre, Anne-Lise Coste offre des interjections et des traces visuelles, fragiles, surprenants et dans l’air du temps. Sous une apparence fragile du dessin, ils dénoncent des structures de pouvoirs et de hiérarchie, sans pour autant créer des catégories fermées. Ça respire un air de liberté.

+ texte

photos: Sully Balmassière