Cerveau Morille

Superamas phase n°2

Anna-Maria Bauer, Kim Seob Boninsegni, Ulla von Brandenburg, Philippe Daerendinger, Mark Divo, Fred Fischer, Lionel Ferchaud, Marie Hendriks, Jérôme Hentsch, Henrik Plenge Jakobsen, Gunilla Klingberg, Slavek Kwi, Jérôme Leuba, Alexandra Leykauf, Beat Lippert, Hazem El Mestikaway, Timo Nasseri, Peter Regli, Benjamin Valenza, Zimoun, Damo Suzuki and the Fume

Opening September 21 2012 at 18h30
Exhibition from September 22 to November 15 2012

Curators: Arthur de Pury, Marie Villemin, Martin Widmer, Marie Léa Zwahlen

text in french only

La deuxième phase de Superamas s’intéressera à un vaste ensemble thématique constitué autour de la modification de la perception et de l’état de conscience. Il sera exploré à partir de positions artistiques très diverses, afin d’éviter de restreindre l’interprétation des différentes œuvres au point de vue du curateur ou du concept de l’exposition.

Nous inviterons ainsi des artistes travaillant sur des notions telles que le rythme, le souffle, la transe, la drogue, la série, l’obsession, la répétition d’un motif ou le décor. L’apparente liberté thématique offerte par Cerveau Morille devra toute fois s’infiltrer dans des espaces aux fortes contraintes. Les salles d’expositions seront divisées en trois espaces extrêmement contrastés. Deux d’entre eux seront transformés par deux artistes qui proposeront chacun une œuvre habitable qui accueilleront les pièces des autres artistes. Le premier sera con&ccdeil;u par Mark Divo qui proposera une structure inspirée des cabinets de curiosité et des fausses ruines romantiques. Le second sera confié à Marie Hendriks dont le travail consiste à transformer des espaces en détournant les codes esthétiques des intérieurs bourgeois. Ces deux installations seront con&ccdeil;ues pour permettre d’y insérer les œuvres des autres artis- tes invités, qui seront eux-mêmes invités à réagir à ce contexte. Enfin, le troisième espace conservera l’aspect du lieu, c’est-à-dire celui d’un magnifique white cube, si cher à l’art contemporain. Cette dernière salle n’accueillera qu’une seule installation à la fois, jouant ainsi le jeu du démonstratif, et provoquant un contraste déstabilisant avec les autres espaces. Dans la continuité du projet global Superamas, l’exposition sera évolutive : de nou- velles œuvres seront insérées en cours de route, d’autres seront augmentées et certaines disparaîtront, au gré des propositions des artistes. Des vernissages intermédiaires seront organisés pour marquer les différentes étapes de transformation de Cerveau Morille. De plus, une partie des bureaux du CAN prendront place dans l’installation de Mark Divo. L’expérience de la modification de l’état de conscience étant souvent associé au rythme et à certains univers sonores, plusieurs concerts seront organisés en marge de l’exposition. Lors du vernissage, Damo Suzuki (ex menbre du groupe allemand CAN) proposera une performance live dans la continuité du mouvement Krautrock. Henrik Plenge Jakobsen est également invité à présenter une performance au CAN le 21 septembre.

+ texte

photos: Anton Satus